La rupture intervient ensuite le long de ces fissures. TP 2 1ère année I. Suivez nos articles par e-mail. Le coefficient 1 intervient dans les combinaisons accidentelles. L’ELS est atteint bien que la structure soit encore loin de son effondrement, par exemple du fait d’une trop grande déformabilité d’un élément. Voir les nouveautés sur Facebook. Elle est notée fc28 et choisie en fonction des conditions de fabrication du béton, de la classe du ciment utilisé et de son dosage au m3.

Nom: bael 99 pdf
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 26.38 MBytes

Les autres facteurs de forces Moment fléchissant, force normale Plus en détail. De plus, les barres d’acier sont faciles à couper, cintrer, assembler et à manipuler. En plus des hypothèses communes aux états limites ultimes et de service à savoir: Rappels de mécanique des milieux continus Notion de contraintes Lois fondamentales et équations d équilibre Notion de déformations Lois de comportement Problème général de l élasticité Théorèmes des travaux. QB en bâtiment, Qr pour les ponts: Le fonctionnement d’une telle association sera donc conditionné par une parfaite adhérence entre l’acier et le béton. Séminaire sur le thème:

Page 1 sur Page 2 sur Page 3 sur Page 4 sur Page 5 sur L’usage systématique du BAEL 83 a révélé quelques imperfections suffisantes pour motiver une révision, cependant la parution prochaine des eurocodes rendait inopportune une remise en cause profonde des prescriptions en vigueur. Page 6 sur D’autres articles ont été modifiés en conséquence. La gamme des valeurs du retrait a été étendue à tous les climats du plus humide au plus sec au lieu de se limiter à la France. Pour être plus conforme à la réalité, le coefficient de Poisson du béton doit être pris égal à 0 pour le calcul des sollicitations et 0,2 pour celui des déformations.

Pour la prise en compte des charges voisines d’un appui A. Dans la formule de A. Pour les parois soumises à des actions agressives, ou des intempéries, ou des condensations, ou encore au contact d’un liquide, l’enrobage minimal a été porté à 3 cm.

Cette valeur peut toutefois être ramenée à 2 cm lorsque le béton présente une résistance supérieure à 40 MPa. En outre, le calcul du ferraillage destiné à assurer la diffusion de l’effort concentré renvoie à une nouvelle annexe E8 qui reprend les principaux résultats du BPEL. Page 7 sur Elle a été rectifiée. Le commentaire traite des précautions à prendre lorsque les dalles sont exposées aux phénomènes de variation linéaire contrariée, en attirant spécialement l’attention sur les parkings fortement ventilés.

Par ailleurs, des précisions sont données concernant la justification des dalles de petites dimensions.

La commission a donc étudié de nouvelles formules qui couvrent mieux l’ensemble des bétons, en vue de faire revenir les utilisateurs à une appréciation normale des facteurs d’environnement et de risques liés à la fissuration.

La commission a estimé qu’il était opportun de retoucher la rédaction de cet article, puisqu’il donne des indications utiles au projeteur, en précisant mieux son objectif et en mettant à jour les références aux normes en vigueur. Elle propose d’introduire des règles constituant la nouvelle annexe F aux règles BAEL, contenant des clauses modifiées par rapport aux parties A, B de ces règles et à leur annexe E.

Lorsque le marché rendra applicable cette annexe F, les clauses qu’elle contient se substitueront aux clauses homologues des règles BAEL Première partie règles générales Chapitre A.

Page 8 sur Le dosage ici indiqué n’est bien entendu valable que pour les ciments Portland habituels comportant peu de constituants secondaires. Sont considérées en béton armé les pièces qui sont encore aptes à jouer leur rôle dans la structure dont elle font partie, lorsque la résistance à la traction par flexion de leur béton constitutif est supposée nulle.

Ceci conduit habituellement à prévoir un pourcentage minimal d’armatures, en application de la règle de non-fragilité qui fait l’objet de l’ article A. Restent en dehors du domaine des présentes règles: Les règles du présent document ne s’appliquent pas toutes sans adaptation à des bétons de résistance caractéristique supérieure à 60 MPa. D’autre part certains ouvrages peuvent faire l’objet de règles particulières auxquelles il est alors fait référence.

  TÉLÉCHARGER LOGICIEL BLACKBERRY Q5 GRATUIT

Ces règles particulières peuvent concerner certains types d’ouvrages par exemple cuvelages, cheminées, canalisations, etc. L’exposé de cette théorie ainsi que les définitions des termes utilisés se trouvent dans les Directives communes relatives au calcul des constructions de D. Dans la liste des états limites, ne figure pas l’état limite de fatigue, qui n’a pas été pris en compte dans le cas général.

Toutefois, il peut être important de le considérer pour des pièces particulières soumises à des variations d’actions importantes et fréquentes susceptibles de diminuer de façon sensible leur durabilité ou résistance.

Lorsqu’il y a lieu de le faire, le CCTP désigne les ouvrages ou parties d’ouvrages devant faire l’objet de vérifications supplémentaires vis-à-vis de l’état limite de fatigue, et il précise les modalités du calcul niveau des actions, leurs combinaisons, valeurs des coefficients correspondants.

Il s’agit surtout d’états limites de déformation instantanée ou différée et d’ouverture des fissures. Page 9 sur Cependant la justification d’éléments d’ouvrages peut aussi résulter d’une expérimentation directe scientifiquement conduite et interprétée ; des indications à ce sujet sont données à l’ article A.

Le recours à l’expérimentation peut notamment être utilisé dans les cas suivants: Les cas non courants sont ceux pour lesquels la vitesse de durcissement du béton s’écarte sensiblement des valeurs les plus usuelles, par exemple en cas d’emploi de ciment alumineux ou de recours à un traitement thermique.

Il est alors nécessaire de préciser les résistances à différents âges avant et après 28 jours, les éprouvettes étant soumises aux mêmes températures que le béton de l’ouvrage. Les modalités du contrôle doivent être fixées compte tenu de l’importance de la structure et des conséquences économiques et humaines d’une défaillance éventuelle. Pour le choix de la résistance caractéristique requise, on peut s’inspirer des résultats statistiques antérieurs obtenus sur des chantiers comparables.

Lorsque des sollicitations s’exercent sur un béton dont l’âge de j jours en cours d’exécution est inférieur à 28, on se réfère à la résistance caractéristique f cj obtenue au jour considéré. On peut admettre que pour j 28 la résistance f cj des bétons non traités thermiquement suit approximativement les lois suivantes: Les bétons à haute résistance contenant des ultra-fines actives peuvent avoir une loi d’évolution intermédiaire entre les deux précédentes.

bael 99 pdf

Pour les bétons traités thermiquement, on peut se reporter à l’ annexe 6 du BPEL. Page 10 sur Pour d’autres types de vérifications, on peut admettre une valeur au plus égale à 1,10 f c28 lorsque l’âge dépasse 28 jours, à condition que le béton ne soit pas traité thermiquement et que sa résistance f bzel atteigne au plus 40 MPa. Dans tous les cas, la résistance à la compression est mesurée par compression axiale de cylindres droits de révolution de cm de section et d’une hauteur double de leur diamètre.

Ces dimensions supposent une grosseur du granulat au 9 égale à 40 mm, condition généralement satisfaite en béton armé ; les éprouvettes, conformes à la norme NF Psont confectionnées et essayées suivant le mode odf des normes NF P et NF P A. Cette formule est valable pour les valeurs de f cj 60 MPa.

Cette définition, conventionnelle, suffit pour les calculs ; elle n’exclut pas la réalisation d’essais de traction en conformité avec les prescriptions du fascicule Cette relation établie entre résistances caractéristiques diffère de celle que l’on obtiendrait avec des valeurs moyennes. Si l’on exprime les résistances en bars, elle devient: Pour le choix de la valeur de f c28 on peut considérer que: Page 11 sur Il est aussi rappelé qu’une bonne résistance est généralement liée à une bonne compacité, ce qui est favorable à la durabilité du béton.

D’autre part le dosage en ciment doit tenir compte du pourcentage en volume des armatures.

Règles BAEL 91 révisées 99 – PDF

Pour assurer un bon enrobage et une bonne protection des armatures, le béton doit être d’autant plus dosé en ciment que basl armatures sont plus nombreuses et plus divisées. Dans le cas de pièces moyennement ou fortement armées, les dosages usuels oscillent entre et kg de ciment par mètre cube de béton. On peut remarquer en outre que l’augmentation du dosage en ciment constitue un moyen d’augmenter la résistance du béton. La formule donnant E ij n’est valable que pour les bétons habituels durcissant naturellement sur le chantier ; elle n’est pas applicable pour les justifications de l’ article A.

  TÉLÉCHARGER BESOCCER RESULTATS

Si on exprime les résistances en bars, la formule devient environ: Dans les cas où les règles simplifiées données ici paraîtraient insuffisantes ou incomplètes, il conviendrait de se reporter aux règles du béton précontraint. Page 12 sur Cette règle revient à considérer un module de déformation différée E vj à j jours, qui permet de calculer la déformation finale du béton déformation instantanée augmentée du fluage. Si les résistances sont exprimées en bars, la formule devient: A défaut de mesures, on estime que le raccourcissement unitaire dû au retrait atteint les valeurs suivantes dans le cas de pièces non massives à l’air libre: Les valeurs données ici pour le retrait ne sont pas celles du béton seul, mais tiennent compte de la présence d’un pourcentage 999 d’armatures.

Page 13 sur Le caractère mécanique servant de base aux justifications est la limite d’élasticité garantie, désignée par f e. Cette valeur, ainsi que le diagramme de l’article qui suit, sont introduits dans les 9 compte tenu du coefficient s défini en A. L’attention est attirée sur le fait que la ductilité se caractérise par la valeur garantie de l’allongement uniformément réparti A gt.

Il est cependant loisible d’utiliser une forme de courbe se rapprochant du diagramme réel de l’acier employé à condition de se référer à la valeur garantie de la limite d’élasticité f e et de contrôler la résistance prise en bbael pour l’allongement de Il convient en particulier de vérifier que l’augmentation escomptée de la résistance entre la limite élastique et la valeur correspondant à l’allongement de 10 est effectivement obtenue.

Règles BAEL 91 révisées 99

Le recours aux Directives Communes s’impose pour les cas qui ne sont pas explicitement visés par le présent texte. Page 14 sur Il en résulte que les actions dues aux déformations différées du béton font partie des actions permanentes.

Charges d’exploitation des bâtiments ; DTU P: Programme de charges et épreuves des ponts-routes.

bael 99 pdf

Elles sont introduites dans les combinaisons visées en A. Ces circonstances spéciales peuvent se présenter lorsqu’il est fait usage de granulats de forte ou faible densité, ou pour des pièces contenant une proportion d’armatures particulièrement forte ou faible. Des exemples sont donnés en commentaires de l’article 4.

Ces exemples concernent notamment la masse volumique, les parois minces, les chapes et revêtements de chaussée, les canalisations, les cloisons des bâtiments, les niveaux des liquides, les poussées des terres. Ces valeurs peuvent être: Page 15 sur Les coefficients 0, 1 et 2 sont fixés par les textes en vigueur ou par les documents particuliers du marché. A titre transitoire les valeurs des coefficients sont précisées dans l’ annexe D.

Le coefficient 0 intervient dans les combinaisons fondamentales état limite ultime et dans les combinaisons rares état limite de service.

Le coefficient 1 intervient dans les combinaisons accidentelles. Le coefficient 2 intervient dans les combinaisons accidentelles et pour la vérification de la barl de forme. Les valeurs introduites dans les calculs tiennent compte des effets dynamiques éventuels et des emplacements réels possibles des charges.

Font partie de cette catégorie les charges pouvant varier ou se déplacer au cours d’une même phase de travaux.

Ces variations de température ont été fixées en supposant une température initiale comprise entre 5 C et 15 C environ. Il convient de fixer les valeurs réellement subies par la structure compte tenu de l’inertie thermique des pièces et de leur isolation éventuelle.

Les dilatations linéaires peuvent être évaluées en admettant forfaitairement un coefficient de dilatation du béton armé égal à Les sollicitations correspondantes sont évaluées en introduisant pour le béton des modules de déformation longitudinale tenant compte de la durée d’application des actions considérées. Ces sollicitations ne sont pratiquement prises en psf que pour les structures particulièrement sensibles aux effets thermiques.